Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript.Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.Oristano | Sur les traces des royaumes sardes - Vacances en Sardaigne.fr

Oristano

Le long les côtes occidentales de la Sardaigne se trouve une destination absolument unique en Méditerranée. Il s'agit du territoire de la péninsule du Sinis avec pour capitale historique Oristano. Dans cette partie de la Sardaigne vous trouverez une tradition liée à l'équitation et des zones de nature protégée où nichent encore des oiseaux depuis longtemps disparus dans le reste de l'Europe.

Dans la ville d'Oristano (Aristanis en sarde) a lieu chaque année une ancienne tradition d'équitation durant le Carnaval, où des cavaliers masqués doivent saisir une petite étoile métallique suspendue à l'aide d'une sorte de fleuret (comme à l'escrime), sur un cheval lancé au galop. Il s'agit de l'une des plus belles fetes traditionnelles de Sardaigne.
A peu de kilomètres, vous arrivez aux lagunes autour d'Oristano et de Cabras où vous pouvez observer les fameux flamants roses qui doivent leur couleur aux crabes minuscules qu'ils recherchent inlassablement dans le sable.
Le petit village de Cabras est apprécié pour ses spécialité de mer, mais ce sont surtout les Géants de Monte Prama qui, en 1974, l'ont rendu célèbre. Ces statues de pierres calcaires sont considérées comme les plus anciennes de tout le bassin méditerranéen (avant meme les fameux Kouros grecs). Enfin cette région est remarquable grace à ses plages de sable de quartz comme celles d'Is Arutas et d'Is Arenas. De Putzu Idu à S'Archittu découvrez une cote fantastique, entre criques, roches, et étendues de sable blanc. A deux pas de là se dressent les montagnes du Montiferru, qui abritent de charmants villages comme Bonarcado, Santu Lussurgiu et Cuglieri, des bourgades aux rues pavées et aux couleurs intrigantes.
A ne pas manquer: le haut-plateau basaltique de Abbasanta avec sa forêt de chênes-liège et d'oliviers dans laquelle nous vous conseillons vivement la visite du Puit Sacré de Santa Cristina avec un des plus beaux ouvrages nuragiques, dédié au culte de l'eau et de la lune. Datant du XI siècle avant J.C c'est sûrement l'un des puits les mieux conservés, tellement bien entretenu qu'on ne devinerait jamais qu'il été construit à l'époque où les phéniciens commençaient à peine à écrire !
En quittant la pénisule du Sinis vous traversez le village de Santa Caterina di Pittinurri avec les falaises de « S'Archittu » à couper le souffle qui offrent une vue spectaculaire sur la mer.
En longeant toujours les côtes, vous rejoignez enfin la ville de Bosa ; ses origines remontent aux phéniciens qui se servaient de l'embouchure du fleuve Temo qui est le seul fleuve navigable de Sardaigne. Elle est aujourd'hui dominée par le château fort médiéval de Malaspina qui est juché une colline au dessus de la vieille ville. Laissez-vous enchanter par l'atmosphère vraiment authentique de ses anciennes rues et ruelles !

2
Un Conseil?